2011/07/28

Aujourd'hui j'ai un an

Il y a un an jour pour jour que je faisais mon premier commit dans les ports FreeBSD sous le mentorat jadawin@ et tabthorpe@ merci à eux :).

Ça passe vite... :)

Le bilan de cette première année est plutôt positif je pense malgré quelques ratés. Plein de bonnes choses mais aussi quelques trucs que je pensais faire que je n'ai pas encore réussi à pousser.

Je vais commencer par les échecs et finir par les réussites c'est toujours mieux de finir par les bonnes choses :)

Pas Bien

Il y a un moment déjà que je bossai sur un framework d'options pour les ports qui viserai à remplacer l'actuel en offrant plus de fonctionnalités: groupe d'options, options incompatibles, options dépendantes d'autres options etc. Dans ce cahier des charges, il fallait aussi que le nouveau framework puisse remplacer le vieux de manière transparente.

La première étape je l'ai atteinte assez facilement, la complication est venue quand il a fallu faire la seconde. Du coup un an après je n'ai toujours pas pu pousser mon framework et il reste toujours le vieux dans l'infrastructure. J'espère pouvoir changer ça rapidement, j'ai une idée à creuser sous le coude :).

Un autre loupé pour le moment c'est le fakeroot ou pkgdir. J'aimerai bien pouvoir construire des packages sans avoir à les installer. J'aimerai aussi que l'on ne puisse pas installer de packages depuis les ports dont le PLIST est foireux. Je me suis donc lancé dans la création d'un patch fakeroot (en fait j'ai piqué dans un premier temps ce que nos voisins de midnightbsd avaient fait quand ils ont forké notre système de ports). Au final j'ai obtenu quelque chose qui marche dans 80% des cas. C'est pas mal, mais c'est complexe et je n'aime pas ne pas proposer de choses simples. Donc il n'a pour le moment pas été plus loin. En revanche j'ai récemment eu de nouvelles idées à ce sujet et devrait apporter de bonnes choses :). Wait and See.

Moyen pas bien ou moyen bien au choix

Passons des loupés de cette année aux choses mitigées: libreoffice. J'ai fait le port de la version 3.3 avec succès. J'avais 2 motivations pour ça: réutiliser au maximum ce qui est déjà dans les ports (ajouter les ports nécessaires si besoin) et pouvoir tourner sur pointyhat. Dans les deux cas c'est réussit.

En revanche, du côté de 3.4 c'est une autre paire de manches. Pour des raison qui m'échappent pour le moment je n'arrive pas à le compiler :( alors que la version 3.5 (git) compile sans trop de difficultés je galère sur la version 3.4. En même temps je ne consacre pas beaucoup de temps à libreoffice du coup je ne suis pas de près les évolutions et découvre les problèmes sur le tard. J'ai créé il y a peu une équipe office@ pour en prendre soin, en espérant que à plusieurs personnes, on arrive à toujours rester synchronisés avec l'upstream. Pour le moment la mayonnaise à l'air de prendre.

Bien

Les réussites maintenant:

Je suis portmgr@ maintenant, ce qui veut dire que mes démarches pour essayer d'améliorer les choses ont été bien acceptées :). Je ne m'attendais vraiment pas à devenir portmgr et encore moins aussi rapidement. Comme quoi s'investir est payant :)

Les campagnes de "deprecation". Les ports sont tout sauf dictatoriaux, du coup tout le monde peut y mettre ce qu'il veut ou presque. Mais le problème c'est que très peu de gens pensent à enlever les ports morts. Ceux, dont il n'y a plus de distfile publiquement dispo, dont le projet est totalement abandonné, etc. Tout le monde laisse traîner ça dans ports@. Moi je n'aime pas laisser traîner les vieux trucs partout comme ça, j'ai donc lancé 2 campagnes de "deprecation" la première a déjà viré environ 500 ports, la seconde devrait en virer 200 dans quelques jours, je pense que c'est une réussite et je vais le renouveler régulièrement. :)

Enfin last but not least, PKGNG :). Il y a un peu plus d'un an je tentai de porter pkgin sur FreeBSD. Je pense avec un certain succès dans le sens où ça a fonctionné pour de vrai.

Mais j'étais déçu par le côté trop pkgsrc (logique en même temps :)) de l'outil et par les tours de magie qu'il aurait fallu réaliser pour le faire fonctionner vraiment correctement sur FreeBSD. La faute n'est pas à pkgin mais plutôt aux différences entre les ports et pkgsrc.

Bref de là je me dit qu'il faudrait tout refaire "from scratch", en profiter pour avoir une architecture autour d'une bibliothèque et tout et tout. En gros je pensais partir sur une n-ième libpkg-qui-n-aboutira-jamais(c)(tm), pas très motivant :). Heureusement je n'étais pas seul à m'intéresser au sujet. Deux personnes qui ne sont pas motivées à l'idée de faire un projet qui n'aboutira pas et qui si même si il aboutissait ne serait jamais accepté ... Bah c'est assez con pour se lancer dedans :). Julien Laffaye et moi nous lançons donc dans le projet (aidé, surtout au début, de Philippe Pépiot), de longs mois plus tard, et toujours pas convaincu de ne pas faire ça pour rien, on décide de parler du projet pour le faire connaître. En effet nous avions quelque chose de viable et espérions ramener ainsi du monde sur le projet. Ce fut une très bonne idée ce mail :), dans la foulée nous avons été invité à participer au BSDCan pour présenter pkgng, et participer au groupe de travail sur pkgng. Le baptême du feu :). Préparé à recevoir des volées de critiques sur le pourquoi de SQLite, ou de tel autre choix, nous pensions devoir défendre notre bout de gras.

Bilan: pkgng a été accepté sans trop de discussions (grosse surprise :), et est maintenant clairement vu que le remplaçant des pkg_* tools. Dans quelques jours, on devrait sortir l'alpha2 avec beaucoup d'évolutions. Mais pas de teasing pour le moment :).

PS: pkgng c'est ici que ça se passe :)

Name :
URL (optional) :
Write here: "ETOOMUCHSPAM"
Comments :