2013/06/21

Stash for svn

When hacking on the ports tree or on the sources, you often have unfinished patches you are testing step by step.

I'm also hacking on something unfinished and then some other area needs some fixes with a higher priority and in the same time some people are asking for some testing/review on their own patches. So I need to quickly interrupt what I was working on get back to a clean tree, and switch from patches to patches.

While doing this is easy with git, fossil or mercurial it is more complicated with svn. The feature in particular I use on fossil/git for that is the stash feature.

So I wrote my own stash for svn, and because of mobility I was willing to be able to share my patches across boxes, so I have made stash able to be under a vcs itself, with support for git, hg, fossil and svn as a vcs for the stash.

How does it works: The stash command will discover that .svn of the working copy you are working on and will create a patches subdirectory.

Now imagine that directory itself contains a .hg, .fslckout, a .git or a .svn then stash will know it is being under vcs control.

$ stash save <name> [-u] [files...]

This will create a .svn/patches/.patch file using svn diff --git on the specified files (if none is provided it will diff the current directory the stash command is being run on).

Once the diff created it will rollback the tree (on specified files or current directory) to the clean state before any modification.)

By default it will not overwrite a patch with the same name except is -u is provided on the command line.

If the stash directory is under a vcs control then a add/commit (or just commit in case of update) will be performed in the stash directory.

$ stash ls

List all the available patches.

$ stash show <name>

Print on stdout the content of a given patch

$ stash apply <name>

Apply a specified patch on the working copy using svn patch --strip 1 from the root of the working copy.

$ stash rm <name>

Remove/destroy a patch from the stash directory. In case the stash directory is under vcs control then the proper rm command followed by the needed commit will be performed.

$ stash pop <name>

It is the equivalent of stash apply followed by stash rm this is useful when your patch is finished and you want to commit it directly.

$ stash push <name>

Push (scp) the patch on a remote site (currently freefall is hard coded :)

$ stash sync <name>

This command is only useful if the stash directory is under vcs control, it performs the necessary pull/push mechanism depending on the VCS used.

I use fossil to maintain the stash script And here is for example my repository of patches for the ports tree

No git svn won't have worked in my case for multiple reason: 1/ want something flexible which can also only work with svn 2/ the ports tree can work properly with git svn (properties setting adding new files etc will not work as one expect) 3/ I want to use fossil for the stash, other might prefer svn or hg.

Disclaimer: hg and git support hasn't been tested yet, patches welcome to fix them if needed. if you want to add support for your own favorite vcs just them me the patches I'll integrate them.

2013/06/06

Conversion to new options: done

It took a year but at least it is done! Huge thanks to all people involved in the new Option Framework.

So now what we have:

What still needs to be done:

With the previous done, my 2 main priorities for FreeBSD now are:

2012/06/05

New options framework is in, what next?

The new options framework has been committed one week ago, I would have expecting things to have been smoother but lots of fixes has been needed to have it correctly working.

In one week everything at least every major issues reported has been fixed, and now everything is working again as expected (if not please report it to me asap so I can fix it)

So from a maintainer point of view what does it brings:

From a port developer point of view:

From a user perspective:

How to enable/disable an options? simple in make.conf:

OPTIONS_SET= BLA # enable BLA for the whole ports tree
OPTIONS_UNSET=	BLA # disable BLA for the whole ports tree
foo_SET= BLA # enable BLA just for foo
foo_UNSET= BLA # diable BLA just for foo

the user settings have an order or priority:

Note that you can disable this automatic make config by adding NO_DIALOG to your /etc/make.conf.

All of this means that ports-mgmt/portconf is not needed anymore for a centalisation of your configurations.

Short term goal: to avoid having the ports tree infrastructure keeping for ever old code like it was the case in the past for other manjor improvements, please update your ports to the newoption framework as soon as possible.

Long term goal:

The options framework was an important step in the cleanup of the ports infrastructure, next step in my concern will be to provide stage directory support aka: a ports will install everything in a stage directory and sync the files following the plist to the system or directly create the package out of this stage directory. Every sane package building system are using that kind of thing but the FreeBSD ports this is necessary as it also open the way to tons of new possibilities. Stay tune, this is coming soon!

2012/05/01

Fresh blood needed for LibreOffice

For some time now, I have been maintaining pretty much alone the LibreOffice port for FreeBSD, trying to provide all the features LibrOffice has to our users.

I managed to port the 3.3.x series of LibreOffice to FreeBSD some time ago and tried to keep updating it as fast as possible as soon as new releases were out.

At the beginning I was thinking about maintaining 2 concurrent of LibreOffice at the same time: legacy and "normal" to reflect the upstream support. But this take too much time, I'll kill libreoffice-legacy in the next weeks.

The problem is that it is really time consuming, not that it is really complex, the LibreOffice upstream is really nice and really responsive, other maintainers from the BSD community, has also been really helpful.

Some time ago, I decided to create office@ to help maintaining every office related ports maintained on FreeBSD, it worked quite well, sunpoet@ taking good care for examples of the different hunspell/hyphen/mythes dictionnaries/thesaurus, pfg and maho taking care of Apache OpenOffice and all of us working on the third party libraries/fonts/etc needed by all those big office project.

But I'm still missing help on LibreOffice itself, I just committed 3.5.2 some days ago, and 3.5.3 is almost there.

We also still have known issues on 3.5.2:

All the libreoffice work is done on redports svn

if you have an account and are willing to help tell me so that you can have access to the office svn on redports.

2012/03/03

Home made pkgng repositories

By popular demand I have been requested a tutorial about how to maintain your own pkgng repositories.

Currently the best solution for that is to use poudriere (ports-mgmt/poudriere).

Let say you want to maintain 2 repositories: 8.2-RELEASE i386 and 9.0-RELEASE amd64.

For that you will need an amd64 (to support both amd64 and i386 box with 9.0 binary support and 8.2 binary support, a default 9.0-RELEASE amd64 should be enough :)

poudriere only depends on zfs and sh, so you won't need much, just a zfs pool available.

First: install poudriere:

$ make -C /usr/ports/ports-mgmt/poudriere install clean

To be able to build the repository the host would also need to have pkgng installed (no need to convert it to pkgng anyway.)

$ make -C /usr/ports/ports-mgmt/pkg install clean

Now configure your poudriere, defining some configuration to /usr/local/etc/poudriere.conf:

BASEFS=/poudriere
ZPOOL=myzpool
FTPHOST=ftp.freebsd.org
POUDRIERE_DATA=/poudriere_data
RESOLV_CONF=/etc/resolv.conf
DISTFILES_CACHE=/usr/ports/distfiles

This should be enough (see poudriere.conf.sample for more informations)

Create the default ports tree:

$ poudriere ports -c

Create the two jails (in fact it will be chroot :))

$ poudriere jails -c -j 82i386 -v 8.2-RELEASE -a i386
$ poudriere jails -c -j 90amd64 -v 9.0-RELEASE -a amd64

Make them pkgng aware

$ mkdir /usr/local/etc/poudriere.d
$ echo "WITH_PKGNG=yes" > /usr/local/etc/poudriere.d/82i386-make.conf
$ echo "WITH_PKGNG=yes" > /usr/local/etc/poudriere.d/90amd64-make.conf

Add the list of packages you want to build:

$ cat ~/mylist1
editors/vim
www/nginx
$ cat ~/mylist2
www/firefox
editors/libreoffice

If you want special options just add them to you different make.conf in poudriere.d

to share options between all the jails managed by poudriere, add them to /usr/local/etc/poudriere.d/make.conf

You can now create your packages:

$ poudriere bulk -f ~/mylist1 -j 82i386
$ poudriere bulk -f ~/mylist2 -j 90amd64

When finished you will get 2 pkgng repositories in /poudrieredata/packages/82i386-default and /poudrieredata/packages/90amd64-default

You can now provide them through your webserver.

On you client boxes just:

$ echo "packagesite: http://yoururl/82i386-default" >> /usr/local/etc/pkg.conf

or

$ echo "packagesite: http://yoururl/90amd64-default" >> /usr/local/etc/pkg.conf

If your client box already has packages from an old installation, first convert it to pkgng

$ fetch http://yoururl/90amd64-default/Latest/pkg.txz
$ tar xf ./pkg.txz -s ",/.*/,,g" "*/pkg-static"
$ ./pkg-static add ./pkg.txz
$ pkg2ng

Now you can forget about pkg_install and pkg2ng

Just use pkgng (for example):

$ pkg update
$ pkg upgrade
$ pkg install firefox

To update your repository:

$ poudriere ports -u # this update your default ports tree
$ poudriere bulk -f ~/mylist1 -j 82i386 -k
$ poudriere bulk -f ~/mylist2 -j 90amd64 -k

bonus poudriere will rebuild only what has changed and what is impacted by this change.

Once it is done simply upgrade your client box:

$ pkg update
$ pkg upgrade

More informations on poudriere here

2012/02/22

Full binary upgrade with pkgng 1.0-beta7

My laptop (a small eeepc 1000H) is running FreeBSD 8.2-RELEASE for a while now, I didn't upgraded it to 9 because it would have taken eons to rebuild all the packages I use on this laptop.

Of course this laptop has been converted to pkgng long time ago, and I'm happily using it in a full binary way: building packages and preparing pkgng repositories on a build box using poudriere (ports-mgmt/poudriere).

In the git version of pkgng (what would become soon 1.0-beta7) one of the new feature is the ability to reinstall the whole set of packages. This allow us to now perform a full binary upgrade of the system.

Here is how I performed an upgrade from 8.2-RELEASE to 9.0-RELEASE without building anything on that small laptop:

Create a 9.0-RELEASE repository

First you need to prepare a set of packages for 9.0-RELEASE on poudriere:

# create the new jail:
$ poudriere jail -c -j eeepc9 -a i386 -v 9.0-RELEASE
# copy the make.conf from the old to the new jail:
$ cp /usr/local/etc/poudriere.d/eeepc-make.conf /usr/local/etc/poudriere.d/eeepc9-make.conf
# build the set of packages:
$ poudriere bulk -f ~/bulkeeepc -j eeepc9 -k

Now that your repository of packages is ready just expose it in your http server and you are done with that part.

Upgrading the laptop

Update to the lastest 8.2-RELEASE

You need to upgrade your 8.2-RELEASE to the latest version available if not already done (it contains a fix for freebsd-update which is necessary to perform the upgrade to 9.0)

$ freebsd-update fetch
$ freebsd-update install

Upgrade to 9.0-RELEASE

You can now upgrade to 9.0:

$ freebsd-update -r 9.0-RELEASE upgrade
$ freebsd-update install
$ reboot
$ freebsd-update install

Once you are here your system now upgraded to 9.0-RELEASE but still have some old shared object files, it is the moment when you should perform the upgrade of the packages.

Edit your /usr/local/etc/pkg.conf file and adjust the url of the PACKAGESITE to the new eeepc9 repository

$ pkg update
$ pkg upgrade -fy

you can now remove the old shared object:

$ freebsd-update install

In case you would have forgotten to perform the package upgrade, pkg-static is there to save your life, you can still do it now:

$ pkg-static update
$ pkg-static upgrade -fy

2011/07/28

Aujourd'hui j'ai un an

Il y a un an jour pour jour que je faisais mon premier commit dans les ports FreeBSD sous le mentorat jadawin@ et tabthorpe@ merci à eux :).

Ça passe vite... :)

Le bilan de cette première année est plutôt positif je pense malgré quelques ratés. Plein de bonnes choses mais aussi quelques trucs que je pensais faire que je n'ai pas encore réussi à pousser.

Je vais commencer par les échecs et finir par les réussites c'est toujours mieux de finir par les bonnes choses :)

Pas Bien

Il y a un moment déjà que je bossai sur un framework d'options pour les ports qui viserai à remplacer l'actuel en offrant plus de fonctionnalités: groupe d'options, options incompatibles, options dépendantes d'autres options etc. Dans ce cahier des charges, il fallait aussi que le nouveau framework puisse remplacer le vieux de manière transparente.

La première étape je l'ai atteinte assez facilement, la complication est venue quand il a fallu faire la seconde. Du coup un an après je n'ai toujours pas pu pousser mon framework et il reste toujours le vieux dans l'infrastructure. J'espère pouvoir changer ça rapidement, j'ai une idée à creuser sous le coude :).

Un autre loupé pour le moment c'est le fakeroot ou pkgdir. J'aimerai bien pouvoir construire des packages sans avoir à les installer. J'aimerai aussi que l'on ne puisse pas installer de packages depuis les ports dont le PLIST est foireux. Je me suis donc lancé dans la création d'un patch fakeroot (en fait j'ai piqué dans un premier temps ce que nos voisins de midnightbsd avaient fait quand ils ont forké notre système de ports). Au final j'ai obtenu quelque chose qui marche dans 80% des cas. C'est pas mal, mais c'est complexe et je n'aime pas ne pas proposer de choses simples. Donc il n'a pour le moment pas été plus loin. En revanche j'ai récemment eu de nouvelles idées à ce sujet et devrait apporter de bonnes choses :). Wait and See.

Moyen pas bien ou moyen bien au choix

Passons des loupés de cette année aux choses mitigées: libreoffice. J'ai fait le port de la version 3.3 avec succès. J'avais 2 motivations pour ça: réutiliser au maximum ce qui est déjà dans les ports (ajouter les ports nécessaires si besoin) et pouvoir tourner sur pointyhat. Dans les deux cas c'est réussit.

En revanche, du côté de 3.4 c'est une autre paire de manches. Pour des raison qui m'échappent pour le moment je n'arrive pas à le compiler :( alors que la version 3.5 (git) compile sans trop de difficultés je galère sur la version 3.4. En même temps je ne consacre pas beaucoup de temps à libreoffice du coup je ne suis pas de près les évolutions et découvre les problèmes sur le tard. J'ai créé il y a peu une équipe office@ pour en prendre soin, en espérant que à plusieurs personnes, on arrive à toujours rester synchronisés avec l'upstream. Pour le moment la mayonnaise à l'air de prendre.

Bien

Les réussites maintenant:

Je suis portmgr@ maintenant, ce qui veut dire que mes démarches pour essayer d'améliorer les choses ont été bien acceptées :). Je ne m'attendais vraiment pas à devenir portmgr et encore moins aussi rapidement. Comme quoi s'investir est payant :)

Les campagnes de "deprecation". Les ports sont tout sauf dictatoriaux, du coup tout le monde peut y mettre ce qu'il veut ou presque. Mais le problème c'est que très peu de gens pensent à enlever les ports morts. Ceux, dont il n'y a plus de distfile publiquement dispo, dont le projet est totalement abandonné, etc. Tout le monde laisse traîner ça dans ports@. Moi je n'aime pas laisser traîner les vieux trucs partout comme ça, j'ai donc lancé 2 campagnes de "deprecation" la première a déjà viré environ 500 ports, la seconde devrait en virer 200 dans quelques jours, je pense que c'est une réussite et je vais le renouveler régulièrement. :)

Enfin last but not least, PKGNG :). Il y a un peu plus d'un an je tentai de porter pkgin sur FreeBSD. Je pense avec un certain succès dans le sens où ça a fonctionné pour de vrai.

Mais j'étais déçu par le côté trop pkgsrc (logique en même temps :)) de l'outil et par les tours de magie qu'il aurait fallu réaliser pour le faire fonctionner vraiment correctement sur FreeBSD. La faute n'est pas à pkgin mais plutôt aux différences entre les ports et pkgsrc.

Bref de là je me dit qu'il faudrait tout refaire "from scratch", en profiter pour avoir une architecture autour d'une bibliothèque et tout et tout. En gros je pensais partir sur une n-ième libpkg-qui-n-aboutira-jamais(c)(tm), pas très motivant :). Heureusement je n'étais pas seul à m'intéresser au sujet. Deux personnes qui ne sont pas motivées à l'idée de faire un projet qui n'aboutira pas et qui si même si il aboutissait ne serait jamais accepté ... Bah c'est assez con pour se lancer dedans :). Julien Laffaye et moi nous lançons donc dans le projet (aidé, surtout au début, de Philippe Pépiot), de longs mois plus tard, et toujours pas convaincu de ne pas faire ça pour rien, on décide de parler du projet pour le faire connaître. En effet nous avions quelque chose de viable et espérions ramener ainsi du monde sur le projet. Ce fut une très bonne idée ce mail :), dans la foulée nous avons été invité à participer au BSDCan pour présenter pkgng, et participer au groupe de travail sur pkgng. Le baptême du feu :). Préparé à recevoir des volées de critiques sur le pourquoi de SQLite, ou de tel autre choix, nous pensions devoir défendre notre bout de gras.

Bilan: pkgng a été accepté sans trop de discussions (grosse surprise :), et est maintenant clairement vu que le remplaçant des pkg_* tools. Dans quelques jours, on devrait sortir l'alpha2 avec beaucoup d'évolutions. Mais pas de teasing pour le moment :).

PS: pkgng c'est ici que ça se passe :)

2011/04/15

mohawk is in da ports

Je vous avais déjà entretenu du petit mohawk. Ayant plein de projets en tête je ne m'en suis pas beaucoup occupé ces derniers temps.

Mais le sieur bsdsx ne l'entendait pas de cette oreille, il a continué à peaufiner le petit mohawk, corrigeant des bugs de ci, de là, ajoutant quelques petites fonctionnalités (support du x_forwarded_for par exemple) améliorant les logs, la conf, etc.

Bah tout ça, ça nous donne une jolie version 0.8.

Mais comme il est très sympa bsdsx, il nous fourni aussi une jolie documentation dans la langue de molière: documentation générale, documentation complete du fichier de configuration (c'est beau un fichier de conf au poils de yacc non?)

Du coup je ne pouvais pas rester dans mon coin, je l'ai ajouté dans les ports FreeBSD: www/mohawk

2011/04/07

En attendant pkgng...

pkgng c'est cool, ça va être tout beau tout ça, mais voila c'est pas encore fini, il y a beaucoup de boulot à prévoir dessus encore pour que ça rentre en production.

En attendant des babasses FreeBSD on en veut toujours en production.

Voici donc comment je gère mes machines FreeBSD en full binaires.

La machine de build

Tout d'abord il vous faut une machine de build. (Je n'aime pas prendre les packages officiels, parce que je veux des versions plus récentes ou des set d'options différents, parce que avoir un mirroir avec 22000 packages ça ne me sert à rien sinon bouffer de l'espace disque.)

Faire les packages à la main n'est pas non plus très industriel, ni très sérieux.

Utiliser tinderbox me donne des boutons.

J'ai donc réutilisé un outil maison poudriere.

J'y ai rajouté une fonction bulk.

Petit rappel pour commencer, poudriere est un outil très simple ne nécessitant rien qui ne soit pas dans base. Son but est de permettre le test et la génération de packages pour FreeBSD.

Avec cette fonctionnalité de bulk, l'utilisateur donne une liste de packages à manger à poudriere et celui-ci va tous les générer, ainsi que leurs dépendances. Il va présenter le tout sous la forme d'un répertoire de packages identique à ceux officiels.

Commençons donc par créer nos environnements de build en considérant poudriere comme déjà installé.

Voici le fichier de configuration de mon poudriere:

ZPOOL=data
FTPHOST=ftp.free.org
IP=192.168.1.58
ETH=nfe0
PORTSDIR=/usr/local/poudriere/ports
POUDRIERE_DATA=/usr/local/pdata
WRKDIRPREFIX=/tmp/wrk
MFSSIZE=4G

poudriere utilise zfs il suffit de lui donner un zpool il se débrouille avec. Ici nous avons choisi "data". poudriere utilise les jails, il a donc besoin de connaître un host ftp pour récupérer les éléments nécessaires à la construction automatique des jails, une adresse IP et une interface réseau sur laquelle rajouter en alias l'adresse IP donnée.

Il a besoin de connaître l'arbre des ports sur lequel il va travailler, et où il va générer ses données: packages et logs.

Enfin quelques informations comme le WRKDIRPREFIX seront nécessaires si l'on veut tout construire en RAM (mdmfs et tmpfs possibles).

poudriere est maintenant utilisable, préparons donc les machines de build:

# poudriere createjail -v 8.2-RELEASE -n 82amd64 -a amd64 -s

Voila c'est tout ! Vous disposez désormais d'une machine de build pour FreeBSD 8.2-RELEASE pour l'architecture amd64. Vous pouvez en rajouter autant que vous voulez bien sûr.

Le bulk

Il s'agit maintenant de construire ses premiers packages. poudriere souhaite une liste, alors allons y:

# cat ~/listpkgs
ports-mgmt/portmaster
editors/vim
www/newsbeuter
www/elinks
devel/git

C'est déjà pas mal pour tester. Il est bien sûr possible de spécifier des options de compilation via: /usr/local/etc/poudriere.d/make.conf pour les options globales et/ou /usr/local/etc/poudriere.d/82amd64-make.conf pour les options spécifiques à la jail 82amd64.

# cat /usr/local/etc/poudriere.d/82amd64-make.conf
NOPORTDOCS=yes
WITHOUT_NLS=yes
WITHOUT_X11=yes
NO_GUI=yes

C'est prêt on peut lancer le build:

# poudriere bulk -f ~/listpkgs -j 82amd64

Si l'option -j n'est pas donnée alors il fera sur le boulot sur chacune des jails disponibles.

Ce que fait poudriere là c'est construire dans la jail vierge (merci les snapshots zfs) tous les packages demandés, en ayant pris soin de supprimer tout résidu d'un précédent bulk. Puis il va générer l'INDEX et le compresser en bzip2.

Cette étape peut donc être très longue.

Une fois terminée les résultats se trouveront dans : /usr/local/pdata/packages/bulk-82amd64

Le Répertoire étant utilisable tel quel.

Le client maintenant

On part donc d'une installation toute fraiche de freebsd sans l'arbre des ports

# export PACKAGESITE=http://monjoliserver/avec/mes/packages/
# pkg_add -r portmaster

Quelques options pour le portmaster.rc

# cat /usr/local/etc/portmaster.rc
MASTER_SITE_INDEX=http://monjoliserver/avec/mes/packages/
LOCALBASE=/usr/local
PACKAGESITE=http://monjoliserver/avec/mes/packages/
PM_PACKAGES=only
PM_INDEX=yes
PM_INDEX_ONLY=pm_index_only

Comme portmaster recherche encore quelques informations sur l'arbre des ports et que l'on ne souhaite pas ce comportement :

# mkdir /usr/ports/Mk
# touch /usr/ports/Mk/bsd.port.mk

portmaster est maintenant utilisable:

# portmaster www/newsbeuter
[...]
===>>> The following actions will be taken if you choose to proceed:
	Install www/newsbeuter
	Install devel/gettext
	Install converters/libiconv
	Install devel/pkg-config
	Install devel/stfl
	Install ftp/curl
	Install security/ca_root_nss
	Install textproc/libxml2
	Install databases/sqlite3

===>>> Proceed? y/n [y]

[...]
===>>> The following actions were performed:
	Installation of converters/libiconv (libiconv-1.13.1_1)
	Installation of devel/gettext (gettext-0.18.1.1)
	Installation of devel/pkg-config (pkg-config-0.25_1)
	Installation of devel/stfl (stfl-0.21_1)
	Installation of security/ca_root_nss (ca_root_nss-3.12.9)
	Installation of ftp/curl (curl-7.21.3_1)
	Installation of textproc/libxml2 (libxml2-2.7.8_1)
	Installation of databases/sqlite3 (sqlite3-3.7.5)
	Installation of www/newsbeuter (newsbeuter-2.4)
#

Voila retour/docs/patchs bienvenus, as usual :)

2010/08/30

/me est puni

Voila ça m'apprendra, à vouloir faire des trucs, j'ai été puni depuis fin juillet.

Maintenant je dois pousser moi-même mes modifications, il va donc falloir que je fasse attention.

Heureusement, pendant quelque temps on ne tape pas que sur moi si je casse tout, mais on tape aussi et surtout sur mes mentors : jadawin et tabthorpe :)

<bav>

Après 1 mois de ce nouveau statut, j'ai accumulé beaucoup de bave contre github, il me faut l'exprimer, il parait que c'est thérapeutique :

De plus en plus de développeurs utilisent github, c'est pas mal en soit: du git, une interface moderne kikooweb3.0.

Mais ça serait bien de NE PAS UTILISER LES TAGS COMME FICHIER RELEASE!!!! Bordel, github fait de la grosse merde avec ça !!!

Donc si vous êtes utilisateurs de github, s'il vous plaît fournissez une vraie archive tout ce qu'il y a de plus classique distribuée via un système qui autorise un téléchargement par lien direct.

</bav>

Pour revenir à ma punition, voila les projets que j'aimerai mener à bien concernant FreeBSD:

Dans tous les cas je tiens à remercier particulièrement jadawin et tabthorpe pour leur patience et les conseils qu'ils me donnent lors de la revue/validation de mes commits : "pas trop usant ? :)"

Pages : 1 2 3